Joli poisson du lac du Salagou

Thomas et Raphael me font une nouvelle fois l’immense plaisir de me rejoindre pour une partie de pêche aux leurres.
Je connais bien et depuis longtemps ces deux frères, d’excellente compagnie, aussi bons pêcheurs.. que blagueurs ^^…
Arrivés sur place, beau ciel bleu… Le zodiac est vite gonflé, vite à l’eau, chacun pêche, se régale, ça s’annonce bien car j’ai repéré ce secteur la veille (merci Florent)…
Très vite le vent souffle et la tempête se lève… Je décide alors de laisser le bateau dans le coffre de la voiture et de pêcher du bord, on ne joue pas avec la sécurité !

Zodiac FOX320, embarcation fiable et très stable, utilisé d’origine par les pêcheurs de carpe, mais qui au vu des dimensions très généreuses, fait bien l’affaire pour la pêche aux leurres.

Les pieds sur la terre ferme, nous essayons bon nombre de postes divers et variés, que tout pêcheur sait déceler : roselières, zones d’herbiers, zones plus profondes…

Un coup d’oeil rapide du haut de ce ponton… on y aperçoit bon nombre d’herbiers, propices au brochet. Attention, celui-ci possède une règlementation particulière à pratique limitée. Le vent semble s’être calmé le temps de quelques instants.

Une canne dans les mains, à trois nous avons ainsi plus de chance de faire du poisson.
La journée a été (très) difficile avec ce vent de dingue… les poissons aux abonnés absents, et la journée touche à sa fin.
J’utilise un gros leurre à grosses vibrations pour déclencher l’attaque d’un carnassier. Je suis bien décidé à les stimuler au max. Raphael et Thomas utilisent quant à eux sur mes conseils et expertises des leurres adaptés au spot précis où ils pêchent… à 3m près tout change au bord de l’eau.
Le spot sur lequel nous nous trouvons est une impasse, nous arrivons au bout et nous ne pouvons continuer plus loin…
Mais grosse touche sur ma canne, ferrage, et Raphael récupère le matériel en quelques secondes.
S’en suit un combat incroyable, j’ai presque cru à un beau brochet. Le poisson, malin, s’aide des herbiers pour se décrocher, tire sur le fond, déroule du fil, courbe la canne, mais l’animal ne peut nous échapper.
Thomas récupère la canne pour quelques derniers coups de tête, et glisse ce beau poisson avec talent dans l’épuisette.

Une gueule phénoménale pour ce gros poisson vieux de plusieurs années
Cette perche record est de loin la plus grosse que j’ai faite en encadrement. J’estime sa taille entre 45 et 50cm… mais l’absence de mètre pour mesurer ses dimensions hors normes ne nous permettra pas d’en vérifier l’exactitude.

Ce magnifique poisson a pu regagner rapidement son milieu de vie, afin de respecter sa fraie qui se prépare lentement.
Je remercie encore chaleureusement les deux frères, pour leur patience, leur courage, leur persévérance.
Ils ont été très forts… et ont bien mérité ces belles rayures noires aux nageoires orangées 😉

A bientôt au bord ou sur l’eau

Coucher de soleil sur le lac, le calme de la nuit va pouvoir régner sans pêcheurs sur l’eau pour le perturber…

2 réflexions sur « Joli poisson du lac du Salagou »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.