Joli poisson du lac du Salagou

Thomas et Raphael me font une nouvelle fois l’immense plaisir de me rejoindre pour une partie de pêche aux leurres.
Je connais bien et depuis longtemps ces deux frères, d’excellente compagnie, aussi bons pêcheurs.. que blagueurs ^^…
Arrivés sur place, beau ciel bleu… Le zodiac est vite gonflé, vite à l’eau, chacun pêche, se régale, ça s’annonce bien car j’ai repéré ce secteur la veille (merci Florent)…
Très vite le vent souffle et la tempête se lève… Je décide alors de laisser le bateau dans le coffre de la voiture et de pêcher du bord, on ne joue pas avec la sécurité !

Zodiac FOX320, embarcation fiable et très stable, utilisé d’origine par les pêcheurs de carpe, mais qui au vu des dimensions très généreuses, fait bien l’affaire pour la pêche aux leurres.

Les pieds sur la terre ferme, nous essayons bon nombre de postes divers et variés, que tout pêcheur sait déceler : roselières, zones d’herbiers, zones plus profondes…

Un coup d’oeil rapide du haut de ce ponton… on y aperçoit bon nombre d’herbiers, propices au brochet. Attention, celui-ci possède une règlementation particulière à pratique limitée. Le vent semble s’être calmé le temps de quelques instants.

Une canne dans les mains, à trois nous avons ainsi plus de chance de faire du poisson.
La journée a été (très) difficile avec ce vent de dingue… les poissons aux abonnés absents, et la journée touche à sa fin.
J’utilise un gros leurre à grosses vibrations pour déclencher l’attaque d’un carnassier. Je suis bien décidé à les stimuler au max. Raphael et Thomas utilisent quant à eux sur mes conseils et expertises des leurres adaptés au spot précis où ils pêchent… à 3m près tout change au bord de l’eau.
Le spot sur lequel nous nous trouvons est une impasse, nous arrivons au bout et nous ne pouvons continuer plus loin…
Mais grosse touche sur ma canne, ferrage, et Raphael récupère le matériel en quelques secondes.
S’en suit un combat incroyable, j’ai presque cru à un beau brochet. Le poisson, malin, s’aide des herbiers pour se décrocher, tire sur le fond, déroule du fil, courbe la canne, mais l’animal ne peut nous échapper.
Thomas récupère la canne pour quelques derniers coups de tête, et glisse ce beau poisson avec talent dans l’épuisette.

Une gueule phénoménale pour ce gros poisson vieux de plusieurs années
Cette perche record est de loin la plus grosse que j’ai faite en encadrement. J’estime sa taille entre 45 et 50cm… mais l’absence de mètre pour mesurer ses dimensions hors normes ne nous permettra pas d’en vérifier l’exactitude.

Ce magnifique poisson a pu regagner rapidement son milieu de vie, afin de respecter sa fraie qui se prépare lentement.
Je remercie encore chaleureusement les deux frères, pour leur patience, leur courage, leur persévérance.
Ils ont été très forts… et ont bien mérité ces belles rayures noires aux nageoires orangées 😉

A bientôt au bord ou sur l’eau

Coucher de soleil sur le lac, le calme de la nuit va pouvoir régner sans pêcheurs sur l’eau pour le perturber…

Les plus beaux souvenirs…

La pêche est le moyen de rassembler des individus qui ne se seraient certainement jamais croisé, mais qui par une passion commune partagent des moments inoubliables.
Voici quelques uns de ceux là…

Je remercie la seule fille de l’année, pour sa passion pour la nature, sa persévérance, sa gentillesse. Session pêche en canal d’eau saumâtre.
Mon bateau vous accueille pour vous aider à traquer perches, brochets, sandres lors de la saison de pêche des carnassiers.
Ce magnifique poisson aux couleurs flamboyantes s’est laissé leurrer par un joli bouquet d’asticots.
De très nombreuses carpes rodent le long des ces berges.
Cette jolie perche s’est laissée tenter par un leurre divinement bien animé par ce talentueux pêcheur.
A la fin d’une sortie de pêche, rien de plus magnifique qu’un beau coucher de soleil.
L’été est une saison agréable pour pêcher la carpe entre amis.
Ce sandre aux mensurations généreuses a retenu toute notre attention.
Souvenir incroyable avec mon équipage, survol de notre bateau par les Canadairs.
Ce gros mulet a donné du fil à retordre à ce jeune pêcheur. Il fallait accompagner ses coups de tête sur une canne au coup montée avec une ligne très fine.
Session de street fishing au coeur de la ville de Montpellier. Technique basique, poisson bien combatif.

Des stages de pêche sont possibles toute l’année, les thèmes peuvent être variés en fonction du choix de chacun.

Des prestations sur mesure peuvent être étudiées: bon cadeau, week end père fils…

PECHE ET SENS se tient à votre disposition pour créer le projet de vos rêves.

Ouverture carnassier

Secteur sauvage aux berges inaccessibles. Brochets, perches, sandres et silures peuplent ce cours d’eau

Nous commençons notre « voyage pêche » du jour par une petite marche de 500m pour atteindre la lisière de la ripisylve. Une petite pente raide et glissante nous permet de déposer notre matériel sur une toute petite bande de terre d’où nous pouvons mettre nos float tubes à l’eau.
Le début du parcours est athlétique, avec du courant, des rétrécissements, des accélérations.

Ici la rivière est large est calme, parfois peu profonde. Plus haut le parcours était plus athlétique.

Le secteur d’après est plus calme. Apaisant. Cette sérénité ne nous abandonnera plus.
On pêche, on discute, on s’éloigne, on se rapproche.
Je prends une violente tape dans la canne, très sèche, puis plus rien. Avec cette eau colorée, je ne suis pas en pleine confiance.

Le pêcheur est concentré, tous ses sens sont en éveil, son attention ne se relâche pas, il est dans l’attente de la moindre secousse, de la moindre alerte qui lui permettrait de ferrer

Arrivé quasiment au bout du parcours, je « tank » mon leurre dans des branches immergées, dans 50cm d’eau.
Je me rapproche, je baisse la canne pour diminuer la tension dans la tresse, mon leurre se décroche, s’enfonce très légèrement, je n’ai pas le temps de le sortir de l’eau pour refaire un lancer que ma tresse par à gauche, le tout dans une fraction de seconde. une grosse tape. Je suis surpris… je crie « Poisson » !!
Cyril se retourne et me regarde, le brochet est bien piqué, je prends mon temps.
Au même moment lui me dit aussi « poisson » !! Le doublé !!!!!
Il vient de piquer un pépère presque métré (il peut l’affirmer car il connait bien ce poisson).
Le brochet est pris dans 30 cm d’eau, il met un violent coup de queue, on aperçoit son dos, il doit être magnifique, il est large, d’une puissance incroyable, d’une largeur impressionnante, d’une couleur magnifique… mais… il se décroche !
J’ai encore mon poisson au bout de ma ligne car tout ça n’a duré que quelques secondes. Je suis déçu pour mon copain de pêche, situation toujours frustrante qui fait aussi la beauté de la pêche.
Je saisi mon brochet, photo rapide et il retourne aussitôt vers les profondeurs se refaire une santé.

Brochet d’une cinquantaine de centimètres environ portant sur son flanc une large marque de morsure, causée par un poisson d’une taille bien supérieure à la sienne.

Il ne nous reste désormais plus qu’à remonter les km de linéaire descendus pour retrouver le chemin du retour.

Je remercie chaleureusement Cyril, pêcheur de talent et de grande générosité, pour le partage de ce superbe site.
La pêche c’est aussi ça, des rencontres et des moments inoubliables avec les autres…

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Perche en float tube

Le week end dernier nous nous sommes donné rdv sur un cours d’eau sauvage non loin de Montpellier. L’accès y est facile pour des pêcheurs en float tube.
Nous avons tenté différentes techniques (verticale, linéaire…), mais seul cette petite perche est venue nous récompenser, au moment ou le soleil était le plus haut.
Hâte de parcourir de nouveau ce secteur, car je sais qu’il renferme de nombreux brochets, sandres…

J’ai pu filmer ces images grâce à une caméra embarquée sur moi :

Test du float tube Caperlan FLTB-5

Bon, à la base je ne suis pas un pêcheur en float, pas convaincu par un premier essai il y a quelques années qui m’avait laissé de bonnes douleurs lombaires après une heure d’utilisation.
Je décide néanmoins d’acheter, suite à sa sortie en magasin en 2019, le float tube Caperlan FLTB-5 pour tenter de me faire une autre idée de l’engin.
Arrivé à la maison, un petit test me permettra d’en vérifier le montage, et d’en apprécier ainsi la facilité, celui-ci est prêt en seulement en un rien de temps !

Float tube Caperlan FLTB-5 monté en seulement 15 minutes, parfait pour arpenter rapidement les berges inaccessibles de nos coins de pêche préférés.
Les bacs sont disposés de chaque côté comme bon nous semble. Ils peuvent ne pas être installés également. Les matériaux utilisés sont robustes, autant ceux du tissu du float que le PVC des valves.

Au premier regard on s’aperçoit qu’il est bien accessoirisé : 3 bacs permettent de ranger la boite de leurres, les clés et le téléphone, et un autre la bouteille d’eau et le sandwich.
Un porte canne conçu sur le côté du float est également bien pratique pour avoir deux cannes sur l’embarcation .
De plus une petite réglette de mesure vous permettra de voir si la prise que vous avez pêchée est jolie.

Une petite réglette permet de mesurer facilement perches, black bass, chevesnes. On évitera les poissons métrés ou les gros moustachus bien sûr 🙂

Après plusieurs tests sur l’eau, voilà mes impressions:

POINTS FAIBLES :
– Les palmes et la pompe sont vendues à part, dommage… (ce qui permet aussi de choisir ses palmes).
– Le porte canne pourrait être cousu plus haut ce qui éviterai au moulinet de la canne ainsi fixé de tremper dans l’eau.

POINTS FORTS :
– Le tarif (190€ en 2019).
– L’indication de pression max indiquée sur le float… ça évite de sous ou sur gonfler la bête.
– L’assise gonflable et donc ajustable à votre gout, au confort souhaité => fini les douleurs aux lombaires.
– L’assise est haute, le short ne baigne ainsi pas dans l’eau.
– Les accessoires : porte canne, plusieurs bacs de rangement sont inclut dans le tarif.
– Les bretelles sur l’avant, qui nous permettent de porter le float de votre véhicule jusqu’au bord de la berge.
– Le coloris de sécurité orange sur la pointe, rassurant.

Brochet pris au leurre souple, grâce au float tube Caperlan FLTB-5 qui m’aura permis d’accéder au pieds de ses grandes falaises

CONCLUSION: je ne regrette absolument pas mon achat, bien au contraire !
Facile à mettre en place, rapide, il permet la prospection des spots inaccessibles en toute sécurité.
Et pour l’utiliser n’oubliez pas… votre gilet !

A vos palmes …